slide
Acupuncture une médecine à part entière. En savoir +
image01
Phytothérapie « prend en compte le patient, son environnement, la saison »
Ou « soigner par les plantes »
En savoir +
image01
Ostéopathie Rééquilibrer par la manipulation. En savoir +
image01
Dermatologie La peau dans tous ses états. En savoir +
image01
Ophtalmologie Maladies de l’oeil et ses annexes. En savoir +
image01
Comportement Troubles du comportement.
Evaluations comportementales.
En savoir +
image01

 

 

prendrerendezvous
Prendre rendez-vous
commande
Vente en ligne à prix WEB
Responsive Drop

Quelques rappels sur la législation Française


1/ L’identification

Comment et de quoi s’agit-il ?

Par puce électronique ou tatouage :
Il s’agit de l’attribution d’un numéro de référence unique à votre animal valable tout au long de son existence. Ce numéro d’identification est rattaché à votre nom, votre adresse et un numéro de téléphone

Elle est obligatoire

Pour tous les chiens et chats à partir de 4 mois.
Pour tous les chiens et tous les chats en cas de cession, vente ou don.
Si vous vous rendez avec votre animal en corse ou à l’étranger
Pour toute importation d’un chat ou d’un chien de l’union européenne ou d’un pays tiers


Elle permet de retrouver votre animal en cas de perte.

En effet, lorsqu’un animal perdu est retrouvé par une tierce personne, nous avons les moyens d’effectuer une recherche rapide à partir du numéro d’identification de votre animal et de vous contacter dans les plus brefs délais.

2/ La Vaccination contre la rage

Elle est obligatoire

Pour les chiens de catégorie 1 (« pit-bulls , Boer-Bulls, Tosa ») et de catégorie 2 (« Staffordshire terrier, American Staffordshire terrier, Tosa inscrits au L.O.F., Rottweiller inscrit ou sans être inscrit au L.O.F. »).
Pour voyager dans les Dom-Tom, et les pays étrangers - pour tous les chiens et chats introduits en France.

 

Nous la conseillons fortement

Pour les animaux qui se rendent dans les centres de vacance, campings, chenils.

 

Attention, la vaccination antirabique n’a une valeur légale

Que si votre animal est identifié ( attention : en cas de cas de rage déclaré, votre animal sera considéré comme non vacciné contre la rage aux yeux des autorités s’il n’est pas identifié).
Si vous êtes en possession d’un passeport européen (à partir de Janvier 2009).
Qu’après 21 jours si votre animal est vacciné contre la rage pour la première fois ou si vous dépassez la date de rappel annuel.

 

Protocole de vaccination

La vaccination antirabique se renouvelle tous les trois ans avec une unique injection.
Attention à ne pas dépasser la date de rappel de vaccination !!


LIENS UTILES


A propos de la prescription et
de la délivrance du médicament vétérinaire

Votre vétérinaire est autorisé à délivrer les médicaments vétérinaires qu'il a prescrits pour votre animal. Cependant le médicament n'étant pas un produit comme les autres, sa prescription et sa délivrance sont encadrées par le Code de la santé publique. En voici les principales obligations.


Les obligations de votre vétérinaire

Peut-il vous délivrer un médicament sans voir votre animal ?

NON, il a l'obligation de procéder à l'examen clinique de votre animal, avant de rédiger une ordonnance pour lui prescrire un traitement.


Peut-il prescrire un médicament humain pour votre chien ?

OUI, s'il n'existe pas de médicament vétérinaire adapté au chien (ni même à une autre espèce animale) permettant de traiter sa maladie. Toutefois, seul le pharmacien pourra alors délivrer ce médicament humain.


Peut-il vous délivrer un médicament sur présentation d'une ordonnance d'un vétérinaire qui exerce dans un autre cabinent ou clinique ?

NON, car c'est interdit par le Code de le Santé Publique. En revanche, un pharmacien pourra délivrer un médicament vétérinaire sur présentation d'une ordonnance d'un vétérinaire.

Peut-il vous envoyer un médicament par la poste ?

OUI, mais uniquement si le delai entre la consultation qui a motivé sa prescription et cet envoi ne dépasse pas 10 jours.



Nous espérons que ces quelques lignes vous permettront de comprendre les règles strictes vous permettant d'obtenir le médicament vétérinaire dont votre animal a besoin, et pourquoi dans certains cas votre vétérinaire peut être dans l'obligation de refuser de vous délivrer un médicament même s'il connait bien votre animal.

DETARTRAGE ET SOINS DENTAIRES

1. Comment se forme le tartre ?

1.1 La plaque dentaire
Les bactéries

Il faut savoir que la bouche du chien et du chat héberge de nombreuses bactéries (ou germes).
Il existe plus de 350 espèces de bactéries recensées dans la cavité buccale ! Ces bactéries s’accumulent et prolifèrent.


Le biofilm

Ces bactéries s’agencent en biofilm.
Ce biofilm recouvre l’ensemble des surfaces dentaires et provoque des inflammations des gencives (gingivite).
C’est un phénomène continu : après un soin dentaire, il suffit de 6 à 8 heures pour que le biofilm bactérien recouvre à nouveau l’ensemble des dents !
L’hygiène bucco-dentaire est donc une lutte de chaque instant !

La plaque dentaire

Lorsque le biofilm s’épaissit, on parle de plaque dentaire. La plaque est une immense accumulation de bactéries : 1 milligramme de plaque dentaire contient environ 10 millions de bactéries.
Cette plaque constitue l’étape préliminaire à l’apparition du tartre, par minéralisation.
C’est aussi une source d’odeurs nauséabondes ; si votre chien ou votre chat a mauvaise haleine, il a sûrement de la plaque dentaire ou du tartre !


1.2 Le tartre

Le tartre est un dépôt solide visible à l’œil nu, de couleur jaune à marron, et qui apparaît lorsque la plaque dentaire se minéralise.
 Il faut savoir que le tartre se dépose d’abord et surtout sur les molaires et prémolaires, dents situées tout au fond de la cavité buccale. La seule manière de surveiller attentivement l’état des dents de votre animal est donc de lui ouvrir grand la gueule pour inspecter les dents du fond.


Les conséquences locales

Le tartre provoque une inflammation des gencives (gingivite) très douloureuse. Les bactéries prolifèrent sous la couche de tartre. Des lésions en profondeur se développent, et à terme on peut observer le déchaussement des dents, ainsi que des atteintes de l’os de la mâchoire et parfois même des abcès.
Les douleurs intenses occasionnées peuvent empêcher l’animal de s’alimenter.
Ce sont donc des phénomènes très sérieux et mettant en jeu la vie de l’animal.


Les conséquences à distance

La première conséquence sur l’état général est un affaiblissement si le chien ou le chat ne peut plus manger. On peut également redouter des infections par passage des bactéries dans le sang, et atteinte du cœur, des articulations, etc…

L’ensemble de ces phénomènes (plaque, tartre, ginigvite) est appelé maladie parodontale.


 
LE TARTRE ET SES CONSEQUENCES : La maladie parodontale
Bouche saine:

Dents blanches
Gencives fermes et roses
Bonne Haleine

 
Gingivite:

Gencives enflammées, douloureuses et de coloration  pourpre ; qui saignent facilement.
Plaque dentaire : agglomérat de bactéries qui adhèrent entre elles et à la dent.
Le tartre apparaît et n’est qu’une conséquence de la minéralisation de la plaque dentaire et constitue un support idéal pour la multiplication et l’adhésion d’autres bactéries.
Mauvaise haleine

 
Parodontite:

Destruction par des bactéries pathogènes de la gencive, de l’os alvéolaire et de la racine de la dent.
  Plaque dentaire et tartre ont gagné de l’ampleur et une infection purulente peut apparaître.
Les dents bougent et peuvent chuter.
Mauvaise haleine.
Salivation.
Difficultés pour manger.

CES LESIONS SONT IRREVERSIBLES !!! (d’où l’intérêt de s’attaquer tôt au problème)

 
2. Les soins vétérinaires

L'examen lors de la consultation

Il est important que votre chat ou votre chien soit examiné par un vétérinaire au moins 1 fois par an. Lors de cette visite annuelle, le vétérinaire pourra contrôler de nombreux points et notamment la cavité buccale de votre animal. Il pourra ainsi vérifier l’état des gencives, des dents, la présence de tartre, l’éventuel déchaussement des dents, etc…
 En fonction de ses observations, il conseillera pour votre animal des soins d’hygiène à domicile, ou bien, si la maladie parodontale est plus avancée, des soins vétérinaires sous anesthésie.


Que fait-on à votre animal lorsque vous nous le confiez pour un détartrage ?

Lorsque les dépôts de tartre sont importants, seul un détartrage sous anesthésie générale permet de les éliminer. Il s’effectue à l’aide d’un détartreur à ultra-sons. Il faut impérativement que l’animal soit endormi pour procéder à cet acte minutieux. Cela permet au vétérinaire d’explorer toute la cavité buccale, y compris dans des zones situées sous les gencives. Si la situation l’exige, certaines dents trop déchaussées seront extraites à l’aide d’instruments spécifiques.
Le détartrage s’achève par un polissage de l’émail afin de retarder la réapparition de la plaque dentaire.
La maladie parodontale évolue naturellement vers les stades les plus graves.
Cette évolution ne peut pas être stoppée mais seulement ralentie par des soins d’hygiène attentifs et réguliers.


3.Les moyens de prévention une fois le détartrage effectué


Des croquettes «  spéciale tartre »  (Hill’s t/d) dont la forme et la composition sont étudiées pour avoir une action mécanique contre le tartre.
Les lamelles à mâcher (prozym) qui ont une action mécanique, enzymatique et désinfectante. (2 lamelles /semaine).
Les solutions « bain de bouche » à diluer dans l’eau de boisson.
Le brossage quotidien des dents avec un dentifrice (buccogel) spécialement adapté au goût de l’animal Il est conseillé de débuter le brossage dès le jeune âge de l’animal qui prendra cela pour un jeu

.
Pour toute information sur les détartrages demandez
nous conseil au 04 75 42 82 00

ATTENTION A LA LEISHMANIOSE CANINE !

Qui sont les coupables ?

1 moustique : qui transmet de chien en chien la maladie par la piqûre (Phlébotome). La saison des phlébotomes s’étend d’avril à octobre.
1 parasite du moustique (protozoaire microscopique : Leishmania) responsable de la leishmaniose du chien.
La maladie peut se déclarer 3 à 6 mois après la piqûre selon la réponse immunitaire du chien.



Quelles sont les régions concernées ?

Le pourtour méditerranéen ainsi que quelques foyers dans les Pyrénées, la région de Millau et Agen, le Lot, et l’Ardèche (Toulaud).
! On constate une extension de la maladie vers le nord avec le réchauffement climatique.



Quels sont les symptômes ?

Le chien est abattu, maigrit, et peut présenter des troubles nerveux, oculaires et cutanés pouvant aller jusqu’à la mort.



Quel Traitement ?

Aucun traitement n’élimine le parasite à ce jour : le chien reste porteur toute sa vie.
Les traitements ne servent qu’à faire régresser les symptômes jusqu’à la prochaine rechute.



La prévention

des piqûres de moustiques

reste l’arme la plus efficace pour protéger votre chien de la Leishmaniose.
Plusieurs moyens sont à notre disposition :


Un nouveau vaccin après 20 ans de recherche !

une seule injection suffit pour protéger votre animal pendant un an

.

Les colliers (protège votre chien pendant 5 mois)
Les Pipettes à renouveler toutes les mois



LA PIROPLASMOSE

Qu’est-ce que la piroplasmose ?

Il s’agit d’une maladie parasitaire transmise par des tiques provoquant une destruction massive
des globules rouges de votre chien et sa mort si la maladie n’est pas prise à temps. Le parasite responsable se nomme Babesia canis en France et plusieurs sous types existent. C’est en se multipliant dans les globules rouges de votre chien qu’il entraîne sa mort.


Quels sont les signes cliniques ?

- fièvre
- perte d’appétit
- perte de tonus
- anémie (muqueuses pâles)
- urines foncées
-vomissements, diarrhées
Parfois plusieurs sont présents de façon évidente, parfois un seul est présent. Il s’agit souvent d’une maladie très difficile à déceler si on en a pas l’habitude car les symptômes se limitent au début à une légère perte de vitalité


Votre chien est-il à risque ?

Tous les chiens piqués par une tique infectée peuvent potentiellement attraper la piroplasmose.
La Drôme est une région à risque.
Le risque est plus élevé en été qu’en hiver.
Votre chien est à risque s’il a accès à un jardin, ou à des parcs s’il va dans des champs ou des forêts.


Peut-on traiter un animal malade ?

Nous disposons en clinique d’un traitement en injection.
On peut traiter si la maladie est prise à temps et dans les cas sévères une transfusion peut ne pas être suffisant pour le sauver.


La meilleur stratégie : LA PREVENTION !

par des traitements anti-parasitaires externes efficaces contre les tiques et appliqués toute l’année sous forme de pipettes renouvelables tous les mois ( ex : VECTRA 3D) ou sous forme de comprimés efficaces 3 mois (BRAVECTO)
par la vaccination : la mise en place est possible à partir de l’âge de 6 mois.



LA MALADIE DE LYME

La maladie de Lyme peut toucher l'homme et le chien Elle est transmise par une tique nommée Ixodes très présente sur les hérissons (forme adulte)


L'agent responsable de cette maladie s'appelle Borrelia burgdorferi, il s'agit d'une bactérie dont certaines tiques sont porteuses.

Les symptômes de la maladie sont inconstants: il peut y avoir des boiteries, des crampes, de la fatique, perte d'appétit, de la fièvre parfois, de l'amaigrissement, des signes d'insuffisance rénale chronique


La meilleure stratégie de lutte reste la prévention: via l'utilisation d'antiparasitaires et la vaccination des chiens.

La clinique vous propose un protocole de vaccination Lyme + Piroplasmose très simple à mettre en place.

la mise en place est possible à partir de l’âge de 6 mois.



L’hygiène au quotidien pour la chat ou le chien
Quelques gestes pour l’entretien, la prévention…

1. L’hygiène

De la peau

Laver un chien ou un chat si besoin avec un shampoing physiologique adapté à la peau des animaux (l’emploi de shampoings humains n’est pas recommandé).
Dans certains cas particulier (maladies de peau), l’usage de shampoing thérapeutique pourra être prescrit.
- Mouiller l’animal à l’eau tiède
- Faire un premier shampoing
- Rincer
- Faire un second shampoing et laisser poser 5 minutes
- Rincer abondamment
- Sécher à l’aide d’une serviette éponge (ne pas utiliser de sèche cheveux : risque de brûlures)


Des oreilles

A l’aide de nettoyants physiologiques suffisamment puissants pour décoller les « saletés » sans irriter le conduit auditif.
- Introduire une bonne quantité de produit, masser la base de l’oreille,
- Et laisser l’animal se secouer.
- Essuyer à l’aide d’une compresse le pavillon auriculaire sans chercher à pénétrer au fond du conduit auditif


(éviter les coton tige)
Votre chien est-il à risque ?

Tous les chiens piqués par une tique infectée peuvent potentiellement attraper la piroplasmose.
La Drôme est une région à risque.
Le risque est plus élevé en été qu’en hiver.
Votre chien est à risque s’il a accès à un jardin, ou à des parcs s’il va dans des champs ou des forêts.


Des yeux (si nécessaire)

A l’aide de solutions nettoyantes (Ocryl, Option) qui préservent l’intégrité des structures de l’œil.


Des dents

Dans le but de prévenir l’apparition du tartre De nombreux moyens existent désormais :
Pâtes dentifrices actives avec ou sans brossage.(à faire tous les soirs)
Lamelles à mâcher anti-plaque dentaire (2 à 3 fois par semaine) : Prozym
Croquettes anti-tartre (échantillons disponibles sur demande)
Les bains de bouche (Vet-aquadent) (solutions à diluer dans l’eau de boisson qui peuvent être avalées par l’animal sans risque pour sa santé)


2. La PREVENTION des maladies parasitaires

De la peau (puces, tiques, poux, acariens)
L’application de pipettes (tous les mois), l’administration de comprimés tous les 3 mois ou de colliers (tous les 4 à 6 mois).
Renseignements disponibles sur demande à l’accueil selon le mode de vie de votre animal, son âge, la protection et l’effet recherché (exemple : chez les animaux allergiques aux piqûres de puce on utilisera un produit qui les tue par contact avant qu’elles n’aient le temps de piquer), le mode d’administration souhaité (cutané, orale)


Digestives Un animal adulte doit être vermifugé tous les 3 mois avec des produits efficaces contre tous les vers (ronds et plats).


Sur chacun de ces points notre équipe est là pour vous renseigner , n’hésitez pas à nous demander conseil !!

L’ ARTHROSE CHEZ LE CHAT

Quels chats sont concernés ?

20% des chats de plus d’1 an présentent des lésions d’arthrose visibles à la radiographie sans être douloureuses
50% des chats de plus de 6 ans ont de l’arthrose
98% des chats de plus de 14 ans ont de l’arthrose
Chez le chat, l’arthrose affecte les cartilages ainsi que tout ce qui touche aux articulations


Les signes évocateurs d’arthrose chez le chat

Un chat n’est pas un chien : il ne boite pas !

Pourquoi ?
A l’état sauvage, le chat est un animal solitaire qui contrairement au chien ne vit pas en meute : il ne peut donc compter que sur lui-même pour se défendre et ne pas devenir une proie pour d’autres prédateurs ; d’où cette tendance à ne pas montrer et manifester la douleur afin de ne pas apparaître comme affaibli.
Il peut y avoir une disparition des poils au niveau du dos (léchage intensif lié à la douleur)
Le chat manifeste des difficultés pour sauter.
Les comportements d’élimination peuvent se modifier et l’amener à uriner et déféquer en dehors de la litière.
Il fait moins bien sa toilette et donc peut paraitre plus sale avec un poil abîmé.


Quelles solutions ?

Aucun traitement médical n’est capable de guérir un chat atteint d’arthrose. Ces solutions ne résolvent pas la maladie mais freinent son évolution et améliorent très nettement le confort de vie de votre animal qui n’a plus mal.


Traitement d’une crise aiguë

Le recours aux anti-inflammatoires est nécessaire pour diminuer la douleur afin que votre animal retrouve sa mobilité et sa joie de vivre. De plus, ils limitent les phénomènes inflammatoires responsables de la dégradation du cartilage. Attention, ils se délivrent sur prescription médicale et mal utilisés, ils ne sont pas dénués d’effets secondaires.

L’acupuncture peut être une alternative intéressante dans la gestion de la douleur

Un traitement de fond s’impose

Contrôle du poids pour éviter de trop solliciter les articulations.
Séances acupuncture ou ostéopathie.
Approche nutritionnelle indispensable :
Par l’alimentation qui préserve le cartilage et soulage les articulations.v Cette alimentation a démontré ses effets en 1 mois
L’administration par voie orale (LOCOX, GLYCOSANE, CARTIMAX… )
d’éléments clé du métabolisme du cartilage.
Certains préviennent la dégradation du cartilage, d’autres sont des éléments indispensables à sa synthèse
et par leur action anti-oxydante (vit E et C) limitent le vieillissement des articulations.



Quelle attitude adopter avec un animal âgé ?

Qu’entends-on par chien ou chat âgé ?

Chien de moins de 15 kg : à partir de 10 ans
Chien de 15 à 40 kg : à partir de 9 ans
Chien de plus de 40 kg : à partir de 7 ans
Chat : à partir de 10 ans


1. La vaccination
C’est une part importante de la prévention des maladies infectieuses. Contrairement à ce qu’on pourrait penser, vacciner un animal âgé ne le fatiguera pas plus et est dénué d’effets secondaires !
Bien au contraire : le système immunitaire de votre animal s’affaiblit avec l’âge et le rend plus sensible aux infections environnantes.
La vaccination a un effet stimulant sur le système immunitaire de votre animal.


2. Pensez à poursuivre les traitements anti-parasitaires contre les parasites internes (vermifuges tous les 3 mois) et les parasites externes (puces, tiques….).


3. Pensez à adapter son alimentationà son âge, son activité, et ses problèmes de santé éventuels. Il faudra également lui donner moins de protéines et davantage de vitamines.
La digestibilité des aliments est également un critère important : ce que votre animal mange, il doit facilement le digérer (pour minimiser le travail de digestion de ses organes) et ainsi faire des matières fécales moins importantes et moins odorantes.


4. Maintenez un exercice régulier et modéréet veillez au maintient d’un poids optimal de votre compagnon afin de préserver ses articulations ainsi que des fonctions vitales (cardiaques, respiratoires, métaboliques…)


5. Soyez attentifs à tout changement dans ses habitudesqui peuvent être annonciatrices de problèmes à venir !
exemples : toux, fatigue, difficultés pour se déplacer, vomissements, troubles du sommeil, prise d’eau augmentée…ce sont ces petites choses que vous notez qui nous sont d’une aide précieuse dans l’établissement de nos diagnostics.


6. L’hygiène bucco-dentairede votre animal doit être également étroitement surveillée.
De nombreuses solutions existent en terme de prévention (solutions désinfectantes à boire, croquettes anti-tartre, dentifrices aromatisés, lamelles à mâcher enzymatiques…)


7. Pesez le régulièrement afin de déceler une perte de poids anormale :
la balance de la clinique est à votre disposition


8. La clinique est là également pour vous accompagner dans le suivi médical de votre animal et dans la réalisation de bilans séniors que nous vous proposons désormais et qui nous permettent de dépister certaines maladies dues au vieillissement et d’effectuer un travail préventif dans certains cas.


9. la gestion « préventive » via les médecines douces complémentaire  comme l’ostéopathie et acupuncture afin de corriger les déséquilibres .


Sur chacun de ces points notre équipe est là pour vous renseigner , n’hésitez pas à nous demander conseil !!